Logo                        « Soumagne Alternative Communale »

Notre objectif :    Insérer davantage d'éthique, de rigueur, de transparence et de cohérence
                                   dans la gestion de la commune de Soumagne
Logo facebook  Logo twitter
Élections 2018
Réflexions d'actualité
Citations du Mois
Images du
Mois
Échos Conseil Communal
Infos Services
Élections
2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Archives 2006
Historique 1976-2000
L'image du mois

Trottoir bordant le Bassin d’Orage, rue Pierre Curie !

Bassin orage, rue Pierre Curie

L’arroseur arrosé !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la réfection par la Région wallonne d’un tronçon de la rue Pierre Curie (N604) n’a pas fait que des heureux. Outre le fait que les récents aménagements n’empêchent malheureusement pas les excès de vitesse, pour diverses raisons des riverains se sentent lésés.
 
On se souviendra peut-être du cas de cette personne handicapée ne pouvant plus rentrer dans son garage. Enthousiasmé par sa nouvelle fonction, M. Mordant, Échevin des Travaux, avait été très compréhensif face à ce cas malheureux et s’était engagé à intervenir, avant malheureusement de faire marche arrière en laissant l’infortunée à son triste sort.
 
Par ailleurs, des citoyens s’interrogent « Pourquoi laisse-t-on en friche quelques dizaines de mètres supposées être un trottoir ? »
 
En fait, les péripéties liées à ce dossier sont dignes des meilleures sagas soumagnardes. Celle-ci pourrait s’intituler : « Comment transformer une bonne intention en chaos ? » Il faut en effet savoir que le point de départ relève d’une excellente initiative du précédent Collège socialiste.
 
On ne compte plus les situations où la population se plaint de l’absence de coordination des travaux publics. Or, dans le cadre de la rénovation de la rue Pierre Curie, la Région wallonne devait réaménager un talus et la traversée sous la voirie du ruisseau du Trou du Bois. Au même endroit, la Commune souhaitait construire sur un terrain de la Fabrique d’église un bassin d’orage destiné à réduire les risques d’inondation à Soumagne-Bas.
 
Fait trop rare, les deux institutions se sont alliées pour exécuter conjointement ces travaux. Mais voilà, malheureusement les riverains n’ont pu exprimer valablement leurs remarques sur ce projet. Et arriva ce qui devait arriver, c’est-à-dire un conflit avec le voisinage portant essentiellement sur la propriété d’une petite parcelle, mais aussi sur les nuisances induites par la construction d’un merlon faisant office de digue, et entravant l’écoulement naturel des eaux venant de la prairie en amont.
 
Tournant à l’aigre avec un riverain, ce conflit s’est prolongé en justice où ce dernier a soulevé un lièvre inattendu. S’il n’y avait pas eu de consultation officielle préalable, c’était simplement parce qu’aucun dossier d’urbanisme n’avait été introduit.
 
Aussi incroyable que cela puisse paraître, la Commune de Soumagne et la Région wallonne s’étaient lancées dans des travaux modifiant le relief du sol sans permis ! En somme, une histoire d’arroseur arrosé.
 
C’est ainsi que l’intervention de la justice a conduit à la suspension des travaux depuis plus d’un an et que ce qui peut se régler à l’amiable au cours d’une procédure d’enquête publique est devenu un casse-tête inextricable quand les travaux ont été préalablement exécutés.
 
Entre-temps, la patate chaude a été refilée au nouveau Collège. Cette transmission n’a pas facilité les choses puisque les relations se sont par exemple sérieusement envenimées entre le principal intervenant et l’actuel échevin des travaux. Exit aussi l’optimisme de l’échevin de l’Urbanisme J. M. Haesevoets qui annonçait au Conseil communal de février 2019 : « Le bassin de rétention d’eau de Soumagne-Bas sera bientôt finalisé ».
 
Au contraire, sachant que les plans cadastraux n’ont aucune valeur juridique et que les anciens actes notariaux tenant lieu de preuve sont parfois introuvables, il est probable que la solution ne soit pas encore pour demain.
 
Dès lors, un second élément nous interpelle. Les travaux doivent-ils inexorablement être bloqués jusqu’au dénouement de cette affaire par les tribunaux ? Après tout, le trottoir fait partie intégrante de la voirie et non du bassin d’orage.
 
Par suite, au nom de la sécurité publique, n’est-il pas possible de l’aménager de façon décente, fût-ce provisoirement ?
 
Pascal ÉTIENNE,
Soumagne, le 2 février 2020
 
Votre commentaire                           Haut de page
 
Recherche sur ce site
« Nous regrettons également que certains conseillers communaux de l’opposition abusent de leur fonction pour communiquer des informations confidentielles sur un sujet qui sera débattu à huis clos lors du conseil communal de ce lundi. Outre la mention de noms... »
 
Benjamin Houet,
Bourgmestre de Soumagne
Facebook, le 18/01/2020
 
 
La Cour de Récréation soumagnarde
 
« Quels sont donc les événements qui ont suscité l’ire, sinon le délire, de notre Bourgmestre ? En fait, quelques péripéties et polémiques liées au dossier inscrit à l’ordre du jour du conseil du 20 janvier dernier, à savoir la nomination de deux direct.eurs.rices stagiaires dans les écoles de Melen et d’Ayeneux - Soumagne.
Aussi loin que je m’en souvienne,... »

 
lire la suite
Le Pot de Terre contre
le Pot de Fer
 
« LoMiné par ses dissensions internes, on se souvient que, le PS n’avait pu s’accorder sur le dernier budget communal de la précédente législature. En prenant quelques libertés avec les règles légales, le MR et la cheffe de groupe écolo, auxquels je ne m’étais pas associé, s’étaient concertés pour voler au secours du PS officiel.
En suite à ces péripéties, j’avais introduit une réclamation...»

 
lire la suite
Bonne nouvelle !
 
« L’an dernier, lors de la présentation du budget de son institution au Conseil communal, on avait remarqué que la Présidente du CPAS maîtrisait mal son sujet. En début de mandat, l’exercice est certes difficile, aussi avait-elle droit à de larges circonstances atténuantes.
Plus grave cette année.
.. »
 
lire la suite
Animateur:
 
Animateur

 
Pascal ÉTIENNE
 
Vous désirez être informés de la mise en ligne de nouveaux documents ?
Communiquez-nous votre adresse électronique et vous recevrez notre lettre périodique
 
p.etienne@soumagne-ac.be