Logo                        « Soumagne Alternative Communale »

Notre objectif :    Insérer davantage d'éthique, de rigueur, de transparence et de cohérence
                                   dans la gestion de la commune de Soumagne
Logo facebook  Logo twitter
Élections 2018
Réflexions d'actualité
Citations du Mois
Images du
Mois
Échos Conseil Communal
Infos Services
Élections
2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Archives 2006
Historique 1976-2000
L'image du mois

L’église désaffectée de Tignée

Eglise de Tignée 

Résurrection miraculeuse, mais Tout Reste à Faire !

Ce fut d’abord RTC et La Meuse qui l’ont révélé, cette semaine c’est Le Soir qui lui consacrait une page, bref l’église désacralisée de Tignée a fait l’actualité. Que lui vaut cet honneur ? Elle serait bientôt transformée pour y accueillir 7 logements.
 
Bientôt ? C’est à voir ! L’expérience nous a appris à nous méfier des effets d’annonce. Les titres ronflants de la presse trahissent quelquefois la réalité en donnant à un projet une allure de certitude.
 
Par ailleurs, certaines déclarations manquent de nuance. « Ce projet est extrêmement bien accueilli » y assure par exemple le Bourgmestre Benjamin Houet. Or, les réactions des citoyens sur les réseaux sociaux démentent largement cette affirmation. Le moins que l’on puisse en dire, c’est qu’il n’y a pas parmi les villageois unanimité à ce sujet.
 
Rappelons d’autre part un élément essentiel. Si l’église a été fermée en 1998, ce n’est pas directement lié à la problématique, certes bien réelle, de la désaffection des paroissiens pour la pratique religieuse, mais pour cause de problème de sécurité du bâtiment.
 
Il n’est donc pas inutile de faire appel aux documents en notre possession ou que nous avons pu consulter pour dresser un historique succinct de la situation.
 
Bref Historique.
  •  L’église de Tignée fut construite en 1868, incendiée par la foudre en 1906, réhabilitée en 1908, mitraillée par le fort en 1940 et restaurée en 1950. Elle est la propriété de la Fabrique d’église locale.
  •  Le 30/07/1997, l’expert M. Dutrecq du laboratoire de Gembloux constate que certaines charpentes sont attaquées par l’insecte capricorne des maisons.
  •  Le 29/07/1998, vu l’état des boiseries, le Bourgmestre prend un arrêté de police en interdisant l’accès pour raison de sécurité.
  •  Nonobstant le fait qu’en janvier 2000 le Bourgmestre Janssens confirmait que les montants nécessaires à sa réfection seraient proposés lors de l’élaboration du plan triennal 2001-2003, diverses réunions concernant sa restauration n’aboutirent à aucun projet concret.
  •  Le 7/09/2005, le Vicaire Épiscopal R. Collinet agissant au nom de l'Évêque de Liège demande au Ministre des affaires Intérieures d'interdire toute l'affection au culte de cette église. La Fabrique d'église est mandatée pour lui trouver une affectation qui corresponde à son histoire et à l'attachement que la population lui porte légitimement.
  •  Le 6/04/ 2007, le ministre Courard confirme le courrier du 7/09/2005, et en suite de l'avis du Conseil communal de Soumagne du 22/05/2006, déclare l'église paroissiale Saint-Lambert de Tignée désaffectée.
  •  Le 1/09/2012, l’asbl « Rassemblement des sociétés compagnonniques francophones en Belgique » signe un bail emphytéotique de 27 ans afin de rénover le bâtiment pour y installer un centre de formation.
  •  En février 2013, les travaux de réhabilitation auraient dû débuter, mais n’ayant pu obtenir les subsides européens espérés le projet est reporté puis capote.
  •  En mars 2019, l’asbl jette l’éponge et met fin à son bail. Le bâtiment redevient propriété de la Fabrique d’église de Tignée-Évegnée.
  •  Le 6/05/2020, le Collège communal approuve la convention entre la commune, l’intercommunale Ecetia et la Fabrique d’église. Selon les termes de celle-ci, Ecetia, dont l’objet est de « construire et financer des bâtiments utiles pour les Communes et les Provinces », étudiera, à ses frais et à ses risques, un projet immobilier visant à réaffecter l'église de Tignée.
  •  En décembre 2020, Ecetia présente les conclusions de son étude estimant faisable le maintien de la structure extérieure de l’église et de la tour, ainsi que l’aménagement de 7 appartements.
  •  Pratiquement, Ecetia deviendrait propriétaire de l’église. Après aménagements, il la louerait à l’AIS (Agence immobilière sociale) du Plateau de Herve. Selon les conditions de ses statuts, l’AIS paierait les loyers à Ecetia et mettrait, à coût modéré, ces logements à disposition de ménages précarisés qu’il accompagnerait dans leur situation sociale.
L’état actuel de la situation.
 
En juillet 1998, selon l’arrêté de fermeture du Bourgmestre, le bâtiment menaçait ruine !
 
Alors qu’à l’exception d’une unique pulvérisation de la charpente, le bâtiment est à l’abandon depuis plus de 22 ans, selon l’étude d’Ecétia, « l’église est en suffisamment bon état pour être rénovée » !
 
Sauf à évoquer un miracle, comprenne qui pourra la menace de ruine. Néanmoins, selon nos informations, outre l’état controversé de la charpente, il semble indéniable qu’une passerelle permettant l’accès aux combles est notoirement insécurisante tandis que la toiture accuse son âge.
 
Quoi qu’il en soit, le directeur d’Ecetia l’a déclaré : « actuellement, seule une étude de faisabilité a été faite ». En réalité donc, on peut le faire, mais tout reste à faire. En fonction des déclarations des protagonistes, citons :
  1.  Trouver un accord sur les conditions détaillées du contrat de vente de l’église par le Conseil de fabrique à l’intercommunale.
  2.  Trouver un accord pour l’achat de terrains nécessaires pour la construction de parkings exigés en cas d’aménagement d’appartements dans un immeuble.
  3.  Réaliser ces achats ou leurs alternatives.
  4.  Élaborer complètement et déposer le projet définitif.
  5.  Sachant qu’un recours n’est jamais exclu, réaliser l’enquête publique et obtenir le permis d’urbanisme.
  6.  Trouver les partenaires pour dégager les moyens de financement.
  7.  Exécuter les travaux.
Ce que nous en pensons ?
 
Comme d’autres anciens villageois, nous tenons fortement à sauvegarder ce patrimoine qui a rythmé la vie locale pendant des décennies. Le projet actuel a du sens, mais peut-être y avait-il d’autres possibilités ?
 
Qu’il nous soit permis de regretter qu’à aucun moment de la procédure, nous n’avons connaissance d’un appel public à projets ou à un concours d’architecte. Qui sait ? Si une opération publicitaire d’envergure avait été lancée, peut-être serions-nous en situation de choisir parmi plusieurs projets intéressants ?
 
En tout état de cause, contrairement à ce que laisse supposer les titres de presse, la route est encore longue avant l’aboutissement de la réaffectation de notre église.
  
Pascal ÉTIENNE
Soumagne, le 20 février 2021
 
 
P-S.  Vu de l’arrière, on découvre ces affreux garages adossés au bâtiment religieux, dont on doute fort qu’un jour une autorité administrative ait autorisé cette implantation. Allô, l’échevin de l’Urbanisme et des Fabriques d’église ?
 
                 Église de Tignée, vue de l'arrière                   Garages adossés à l'église de Tignée
 
Votre commentaire                           Haut de page
 
Recherche sur ce site
« L’obligation de secret avancée par la partie adverse concerne les membres de son personnel et non pas le centre public d’action sociale...»
 
CADA, le 7/12/2020
 
Secrets et Transparence !
 
« Le droit de rendre publics des documents administratifs est un domaine complexe faisant intervenir de multiples considérations et législations. Citons notamment :
    • les législations spécifiques à des domaines particuliers (justice, commerce, secret des affaires, etc.)
    • le droit au respect de la vie privée... »

 
lire la suite
Stop ou Encore ?
 
« Après les élections de 2018, plusieurs lecteurs de ces chroniques m’ont encouragé à les poursuivre. À ce moment, j’avais émis quelques réserves. N’étant plus conseiller communal, serais-je encore suffisamment informé pour vous livrer des réflexions pertinentes ?
En outre, le Collège communal étant désormais composé majoritairement de partis...»

 
lire la suite
Journée de l’arbre à Soumagne
Une belle initiative ?
 
« Depuis plus de 20 ans, la Région wallonne organise régulièrement une semaine de l’arbre au cours de laquelle elle offre aux citoyens des plants d’arbustes et d’arbres. Des communes volontaires sont sélectionnées pour en assurer la distribution.
C’est ainsi que dans le cadre de la campagne 2020, une grande distribution.
.. »
 
lire la suite
Animateur:
 
Animateur

 
Pascal ÉTIENNE
 
Vous désirez être informés de la mise en ligne de nouveaux documents ?
Communiquez-nous votre adresse électronique et vous recevrez notre lettre périodique
 
p.etienne@soumagne-ac.be