Logo                        « Soumagne Alternative Communale »

Notre objectif :    Insérer davantage d'éthique, de rigueur, de transparence et de cohérence
                                   dans la gestion de la commune de Soumagne
Logo facebook  Logo twitter
Élections 2018
Réflexions d'actualité
Citations du Mois
Images du
Mois
Échos Conseil Communal
Infos Services
Élections
2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Archives 2006
Historique 1976-2000
L'image du mois

Extension projetée de Magnée-Enrobés et Saccage d’un Bosquet

Bosquet rue Militaire avant    Bosquet rue Militaire après travaux (1)
                  Avant (Photo Google)                                                            Après travaux illicites

Bosquet rue Militaire après travaux (2)
Après travaux illicites

Pour certains, tout est-il permis ?

À front de la rue Militaire et adjacent au site de compostage d’Intradel, il était une fois un bosquet qui vivait des jours heureux. Quoique...! L’entreprise Magnée-Enrobés, installée sur le site industriel de l’ancienne briqueterie voisin, ne dégageait pas que de suaves effluves. Or, se sentant quelque peu à l’étroit, celle-ci a jeté son dévolu sur ce paisible espace vert.
 
Puisque nous sommes dans un pays de droit, les choses ne sont cependant pas aussi simples. Pour transformer ce terrain de zone agricole en une zone industrielle de stockage, une modification du plan de secteur s’impose.
 
Un premier dossier du projet d’extension de son entreprise a été déposé par Magnée-Enrobés l’année dernière, mais en suite de l’enquête publique, il a été jugé insuffisant et incomplet par les autorités wallonnes.
 
Un projet remanié avec étude d’incidence environnementale a dès lors été soumis aux autorités qui ont lancé une nouvelle enquête publique du 17 au 31 mars 2020. Toutefois, ces procédures ont été suspendues le 18 mars dans le cadre des mesures de confinement.
 
Il y a certes sujet à s’inquiéter à propos de la pollution générée par l’activité industrielle de l’entreprise et à celle des eaux en provenance des matériaux stockés à l’air libre. Un bassin d’orage a été exigé pour réguler leur écoulement, ce qui limite les risques d’inondation, mais pas de pollution.
 
Aujourd’hui, nous nous en tiendrons cependant au problème de l’implantation dans cette zone boisée. Hectare par hectare, le caractère semi-rural de notre commune s’effrite. Au total, ce projet soustrait encore plus de 2 hectares à la zone agricole.
 
Puisque désormais un échevin écolo siège en son sein, le Collège communal se doit au minimum de faire mine de préserver notre environnement. C’est ainsi que le 16 octobre 2019, il a demandé à ses services environnement et technique de réaliser un inventaire biologique des lieux.
 
Questionnée à ce sujet, l’administration nous répond ceci : « Cet inventaire de la biodiversité a été réalisé par le bureau TER-Consult. Il reprend notamment toutes les espèces végétales présentes faisant partie de la strate arborée et arbustive et de la strate herbacée. Suite à une visite sur place datant du 06/03/2020, nous nous sommes en effet rendu compte qu’une bonne partie de cette dernière strate avait été fauchée. »
 
À vrai dire, l’administration ne manque pas d’humour quand elle parle de fauchage. La strate arbustive et herbacée a complètement disparu et la strate arborée est quelque peu saccagée. Les engins de broyage ayant laissé d’énormes traces au sol, il ne fait aucun doute que de gros moyens ont été mis en œuvre.
 
De plus, les travaux du bassin d’orage comportant merlons et digue en béton de régulation sont en bonne voie de réalisation finale.
 
Sachez aussi que l’administration n’a pas daigné répondre à une autre question légitime « Puisqu’il y a tous les symptômes d’une infraction grave, un procès-verbal a-t-il été dressé ? »
 
Faut-il en conclure qu’à Soumagne, tout est permis pour ceux qui sont proches du pouvoir ?
 
Pascal ÉTIENNE
Soumagne, le 30 avril 2020
 
Votre commentaire                           Haut de page
 
Recherche sur ce site
« Tandis que la communication politique « de crise » règne plus que jamais en maître et alors que la tentation est grande de se mettre en scène... »
 
Vincent LEFEBVE,
Les @nalyses du CRISP
 
La Communication politique : Information ou Propagande ?
 
« La communication politique en temps de crise est un exercice délicat. Que ce soit à l’échelon fédéral, régional, ou local, les recommandations relatives au confinement pour cause de coronavirus n’ont pu éviter l’ambiguïté.
Citons en exemple... »

 
lire la suite
La Misère des Services publics
 À vot’ bon Cœur !
 
« Stimulée par le pillage des ressources de notre planète, la pensée néolibérale domine le monde depuis trois décennies. Malgré les signaux d’alarme climatiques, elle se croyait volontiers invulnérable. Or, il a suffi d’un grain de sable pour enrayer toute cette mécanique.
L’émergence d’un nouveau virus et sa propagation fulgurante...»

 
lire la suite
L’imagination au Pouvoir !
 
« Parmi les pionnières en la matière, la commune de Soumagne a dès 1985 instauré le droit pour tout citoyen d’interpeller publiquement le Collège communal. Cette possibilité étant rendue obligatoire par la Région wallonne en 2012, le Conseil communal a adapté à ce moment son règlement pour le mettre en adéquation avec le décret.
Ces dispositions.
.. »
 
lire la suite
Animateur:
 
Animateur

 
Pascal ÉTIENNE
 
Vous désirez être informés de la mise en ligne de nouveaux documents ?
Communiquez-nous votre adresse électronique et vous recevrez notre lettre périodique
 
p.etienne@soumagne-ac.be