Citation janvier 2008













Accueil 2008
Année 2007
Réflexions d'actualité
Forum
Citations du Mois
Échos Conseil Communal
Infos Services
Archives 2006
Historique 1976-2000

 

Charles Janssens
Bourgmestre de Soumagne
Le Soir du 09-01-2008.

 

Liaison « CHB »

Et si nous tentions de concilier présent et avenir ?

  
Les opposants à la liaison autoroutière « Cerexhe-Heuseux-Beaufays » font flèche de tout bois. Il n’est pas un jour sans qu’ils ne rédigent un courrier, signent une carte blanche, déposent un mémorandum. Leurs alliés semblent de plus en plus nombreux. Et non des moindres. De nombreux intellectuels se rangent sous leur bannière. Serait-ce de bon ton ? Monsieur Van Yperzele, auréolé, à juste titre, de son légitime et très important combat contre le réchauffement de la planète trouve (dans une Carte blanche cosignée du Soir) que cette liaison est « un choix dépassé », Pierre Kroll, dont on apprécie tant les caricatures pleines d’esprit et d’intelligence, prend également position contre cette « chose inutile », même la Fédération des Etudiants de l’Université de Liège s’élève contre le projet… sans peut-être trop se soucier des étudiants, du personnel soignant et des patients qui, venant de l’est de la province, se rendent au CHU ou aux facultés universitaires situées au Sart-Tilman.
 
Si l’on se place dans une perspective à moyen ou long terme, ils ont incontestablement raison. Qui, en effet, ne se préoccupe du réchauffement climatique ? Qui ne souhaite une société où les véhicules automobiles ne seraient plus rois ? Qui ne voudrait jouir de moyens de transport collectifs propres, nombreux et à bon marché (voire gratuits) ? Je partage tout comme eux le désir de voir un jour un tram relier le nord et le sud, l’est et l’ouest de l’agglomération liégeoise ; je rêve de voir, comme en Suisse, nos autoroutes, grâce au ferroutage, libres de camions ; la Meuse couverte de péniches ; nos lignes de chemin de fer « saturées » par les trains de voyageurs et par le fret. Dire le contraire serait sot et irresponsable, je m’en garderai.
 
Mais à court terme ?
 
Combien de temps devrons-nous attendre afin de vivre cette société de rêve ? Pour quand les spécialistes prédisent-ils une diminution de notre parc automobile ? Quand un transport en commun structuré et intégré reliera-t-il, non pas seulement les axes Flémalle-Herstal et Ans-Fléron, mais l’ensemble de l’agglomération liégeoise (permettez-moi de penser aussi aux habitants de Soumagne, de Trooz, de Chaudfontaine, d’Embourg, de Grâce-Hollogne, etc.) ?
 
Sommes-nous prêts, tous, à abandonner dès demain nos voitures ? Le transport routier va-t-il disparaître dans les années qui viennent de nos autoroutes ?
 
Pouvons-nous dès lors, d’ici là, ignorer, même si elles ne nous plaisent pas, les réalités du présent ?
 
Réaliser maintenant « CHB » et mettre en place, le plus rapidement possible, tout le reste ne me paraît donc pas antagoniste. L’aspect budgétaire ne me semble même pas un problème, on l’a assez dit. Cela me paraît au contraire faire preuve de réalisme, cela me paraît au contraire une nécessité et ce pour au moins deux raisons, qui demandent des réponses immédiates.
 
Tout d’abord, du point de vue de la mobilité : en l’absence de périphérique, tout habitant de l’est de l’arrondissement de Liège (et a fortiori de la province) connaît l’engorgement quasi journalier de l’E40 entre Barchon et Loncin (et réciproquement). Plusieurs fois par semaine, les bouchons s’étendent sur plusieurs kilomètres, or la zone allant de Soumagne à Eupen est complètement enclavée. Impossible de se rendre vers Liège, Bruxelles ou Namur si ce n’est par l’E40 ou (en désespoir de cause) en empruntant les voiries secondaires qui traversent les paisibles villages ou communes d’Evegnée, de Saive, de Retinne, de Jupille… au prix de quels embouteillages et de quelles nuisances pour leurs habitants !
 
Ensuite, du point de vue de l’environnement : qui dit embouteillages dit pollution. Que pensent les quelque 900 Soumagnards riverains de la N3 des plus ou moins 20.000 véhicules qui passent actuellement chaque jour à quelques mètres de leurs portes, souvent pare-chocs contre pare-chocs, en première ou en deuxième ? D’après les projections du bureau d’études Stratec, la construction de la liaison entraînera une diminution de plus de 27.000 véhicules par jour sur les N3 et N604 dans la traversée de Soumagne. N’est-ce pas appréciable en terme de qualité de vie ?
 
On parle souvent des Liégeois (au sens d’habitants de la ville de Liège) mais les habitants des autres communes ne méritent-ils pas que l’on prenne aussi en compte leurs préoccupations quotidiennes ? Je suis convaincu qu’eux aussi ont leur mot à dire sur cette liaison.
 
C’est en leur nom que je tenais à nuancer les avis tranchés et parfois un peu trop manichéens qui ont été émis ces derniers temps en la matière.
 
Il n’y a pas d’un côté des bons (ceux qui sont opposés à l’autoroute et sont soucieux de notre environnement) et de l’autre des mauvais (ceux qui ne pensent que voitures et se fichent comme un poisson d’une pomme du réchauffement climatique). La nuance est en cette matière une vertu qui ne demande qu’à être partagée.
 
Pourquoi dès lors ne pas dire « oui à CHB » et « oui au tram » ?
  

N.B. La mise en évidence a été faite par nous.

Commentaire

 
Sans doute aiguillé par son ami M. Daerden, notre bourgmestre dévoile enfin sa pensée profonde. Désormais, il s’affirme comme un grand partisan d’une nouvelle mutilation de notre commune en plaidant en faveur de la construction de l’autoroute « CHB ». Mais ce qui étonne avant tout sous la plume d’un homme de sa qualité, c’est l’argumentaire utilisé.
 
Inquiet face à la multiplication et à la stature des opposants à la liaison « CHB », il doit néanmoins reconnaître qu’ils ont « incontestablement raison à moyen ou long terme ». On construirait donc cette autoroute pour régler un problème à « court terme ». Bienheureuse Région dont les finances lui permettent de dépenser 400 millions d’euros (16 milliards de FB) pour quelques années. Une bagatelle pour la riche Wallonie ! À part cela, épinglé par la Cour des Comptes, le ministre reconnaît ne pas avoir les moyens d’entretenir valablement le réseau existant.
 

L’autoroute réglerait paraît-il le problème de la mobilité. L’expérience a pourtant suffisamment démontré que plus on construit d’autoroutes, plus on encourage l’utilisation de la voiture, plus la mobilité s’en trouve réduite. Si vous n’êtes pas convaincu, essayez de vous rendre à Bruxelles aux heures de pointe.
 
En ce qui concerne Soumagne, selon notre Bourgmestre, « 20.000 véhicules passent journellement sur la N3 » et « la liaison entraînera une diminution de 27.000 passages sur les N3 et N604 » ! Autrement dit, Micheroux et Soumagne vont devenir un véritable désert automobile ! Pour compenser, sachez cependant que d’aucuns s’inquiètent déjà à Liège du transfert de commerces vers Fléron et qu’un parking de 800 places est prévu dans un futur centre commercial à implanter sur le site Onssels à Micheroux.
 

En outre, M. Janssens prétend être le porte-parole des habitants des communes de Soumagne et environs. Nous ne savons pas de quels habitants il parle, mais pour notre part, nous avons rencontré peu de manifestations et d’affiches en faveur de cette construction. Si tel était le cas, pourquoi n’organise-t-il pas un referendum à ce sujet ?
 
Ne serait-il pas plutôt temps de changer notre fusil d’épaule ? Pour l’accès à la ville, aux commerces, aux hôpitaux, aux écoles, à l’université, aux zonings industriels, il est urgent de s’atteler à développer de grands projets de transports en commun qui nécessiteront d’énormes ressources. Dès lors, il ne s’agit pas de les dilapider dans des solutions du passé.
 
Il est vrai que dans son élan, M. Janssens leur trouve des vertus inattendues. Construire des autoroutes pour multiplier les voitures serait bon pour l’environnement ! Pourquoi s’en priver puisque « l’aspect budgétaire ne lui semble même pas un problème » ! À ce propos, on aimerait connaître sa recette. Il avoue cependant que : « Dire le contraire des opposants à cette liaison serait sot et irresponsable ». Il ne pensait pas si bien dire.

 
Accès au Forum                          Haut de page