- « Soumagne Alternative Communale »


Citation Octobre 2013

Logo facebook  Logo twitter
Réflexions d'actualité
Citations du Mois
Images du Mois
Échos Conseil Communal
Infos Services
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Archives 2006
Historique 1976-2000
Belfius
 
L’agence sera fermée
du lundi 30 septembre 2013 à 12 h 30 au mercredi 2 octobre 2013 inclus
 
(déménagement dans nos nouveaux locaux :
349A, Avenue de la Résistance, 4630 Soumagne
à côté du Carrefour Market)
 
Durant cette période, les agences de Fléron et de Beyne seront à votre disposition
Les distributeurs automatiques vous seront également accessibles
dans toutes les agences Belfius
 
Nous vous remercions pour votre compréhension
 
Communication affichée à la vitrine
Agence Belfius
Rue Pierre Curie, 26
4630 Soumagne
 

Pour mieux vous accompagner et vous conseiller ?

Cette citation, c’est l’annonce affichée à la vitrine de l’agence Belfius de Soumagne-Bas.
En réalité, les clients doivent se rendre à l’évidence. De fait, il faut comprendre :
  • En matière de déménagement, il s’agit du déplacement quelques dizaines de mètres plus loin de l’agence située avenue de la Résistance, en face du Patria.
  • Par contre, l’agence de la rue Pierre Curie est fermée, non pas trois jours, mais tous les jours, définitivement !
Voilà comment agit et communique la banque publique « Belfius », rebaptisée ainsi après un détour catastrophique par le statut privé sous la dénomination « Dexia ». Privatisation indispensable à sa survie dans le concert européen, avaient prétexté ses dirigeants de façon suffisamment convaincante pour séduire les principaux mandataires politiques.
 
Autrefois pourtant, sous l’appellation « Crédit communal », elle officiait doublement en service public au profit de ses clients-citoyens et de ses principaux actionnaires, à savoir les communes belges.
 
À la limite, on peut entendre qu’en dernier recours, la banque soit contrainte de réaliser des économies, mais est-elle à ce point à court d’arguments pour justifier la fermeture d’une agence en l’assimilant à un simple déménagement ?
 
Ce mépris des usagers, choquant quand il est l’œuvre d’une entreprise privée, est particulièrement indigne d’une entreprise publique dont le service à la population devrait être le maître mot.
 
Certes, un dépliant envoyé à la clientèle vante les bienfaits de la nouvelle organisation. « Pour mieux vous accompagner et vous conseiller, nous revoyons entièrement l’aménagement de votre agence », annonce fièrement la lettre d’accompagnement, sans toutefois utiliser une seule fois le mot fermeture.
 
Quand on sait que les principales victimes de cette décision économique sont les personnes âgées ou à mobilité réduite, il nous est particulièrement insupportable d’entendre ce discours.
 
En quoi par exemple, être reçu à un pupitre plutôt qu’à un guichet améliore-t-il le service ? À vrai dire, vu sous l’angle du respect de la vie privée, on aurait souhaité un aménagement garantissant la discrétion à tous les clients, quel que soit l’état de leur fortune… ou de leur indigence.
 
« Pour mieux vous servir », annonçait de son côté Bpost en pareil cas de délit de fermeture. Alors qu’à notre avis, en menant une telle politique, ces deux institutions publiques méritent la carte rouge.
 
Pascal ÉTIENNE
Octobre 2013

 
Votre commentaire                           Haut de page
Recherche sur ce site