« Soumagne Alternative Communale »

  Notre objectif :    Promouvoir l'avènement d'une nouvelle majorité politique
                                  alternative au monopole du PS dans la commune de Soumagne...  lire la suite

Accueil
Année 2008
Année 2007
Réflexions d'actualité
Citations du Mois
Images du
Mois
Échos Conseil Communal
Infos Services
Archives 2006
Historique 1976-2000

L'Évolution Politique de la Commune de Soumagne

 
Pour mieux comprendre les objectifs de « Soumagne Alternative Communale », il convient de résumer l’évolution politique de notre commune depuis les fusions de 1976.
 
 
Situation politique avant les fusions.
  •  Largement dominée par le parti socialiste, l’ancienne commune de Soumagne représente environ la moitié de la population de la nouvelle entité.
  •  Les communes environnantes ( Ayeneux, Micheroux, Melen, Cerexhe-Heuseux, Évegnée-Tignée ) sont gérées par des groupes d’« Intérêts communaux » sous la houlette de personnalités de tendance essentiellement sociale chrétienne et libérale.
 
Situation politique née des fusions en 1976.
  •  Considérant la législation électorale appelée proportionnelle, mais qui favorise néanmoins le groupe majoritaire, il n’était contesté par personne que, seule, une union de toutes les autres composantes pourrait rivaliser avec le PS.
  •  Suite aux fusions, la situation se modifiait cependant par l’émergence sur la scène communale des principaux partis politiques.
  •  Pour diverses raisons, notamment de divergence de projet politique, mais aussi de conflits personnels intervillages internes aux partis, cette union n’a pas eu lieu.
  •  De fait, face à 4 concurrents, le PS a conquis la majorité avec 48 % des voix.
 
Situation politique après les fusions.
  •  Moyennant une alliance avec le parti libéral de M. Dumont en 1982 et profitant des avantages du pouvoir, le PS s’y est maintenu jusqu’à ce jour.
  •  On notera cependant qu’en 1994, un seul groupe IC s’opposait au PS, mais l’apparente union résultait de l’abandon de certaines composantes suite à l’impossibilité de dégager un accord. Ce qui s’est traduit par une sérieuse défaite.
  •  En 2000, réapparurent plusieurs forces structurées en partis politiques homogènes ( MR – PSC – Écolo ).
  •  En 2006, malgré que chaque parti y trouvait un certain intérêt, les négociations pour créer un cartel « Écolo-cdH-MR » n’ont pu aboutir. Il en est résulté la composition suivante du conseil communal actuel : 15 PS, 5 MR, 4 cdH, 1 Écolo.
  •  Après ces élections, le climat de collaboration entre les partis de la minorité s’est quelque peu amélioré sans cependant aboutir à un projet commun.
 
Soumagne Alternative Communale.

  • Constatant qu’on s’orientait vers un nouvel échec aux élections de 2006, j’ai pris l’initiative de réunir les 3 partis cdH, Écolo et MR.
  •  Voyant que cette démarche piétinait, j’ai créé le site « soumagne-ac.be » afin de lui donner un appui public.
  •  Cette ultime tentative pour convaincre les différents acteurs se révéla cependant insuffisante. La cause principale venant du MR où une majorité, ne croyant pas le succès possible ou rêvant d’une alliance postélectorale avec le PS, s’est prononcée en faveur d’une participation sous sa propre bannière.
  •  Le relatif intérêt manifesté par la population soumagnarde à l’égard de ce site a constitué un encouragement à poursuivre cette action.
  •  Afin d’éviter le piège de créer un groupe supplémentaire alors que nous plaidons pour une union, « Soumagne Alternative Communale » ne recrute pas d’adhérents.
  •  L’animation reste néanmoins possible grâce à la collaboration de sympathisants fidèles et aux nombreux contacts maintenus dans les diverses formations politiques et auprès de la population locale.
 
       Pascal ÉTIENNE.